Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

Abolition esclavage

Notre sélection du mois ! 

 

RESTAVECK

Auteur : Jean-Robert CADET

Editeur : Seuil

Collection :Biographie Seuil

 

Haïti est un pays de grande fierté, mais aussi de grande tristesse.

 

Lorsque les esclaves Africains se sont émancipés de la domination française en 1804, ils ont formé la Première République Indépendante Noire de l’hémisphère occidental. Mais, ils ont rétabli l’esclavage des membres les plus vulnérables de la société haïtienne : les enfants des pauvres.

 

Ces enfants furent – et sont toujours- des restavek, un terme français dont le sens de « rester avec » travestit le travail exténuant, l’abus, et le refus de l’éducation qui définit la vie de ces enfants. Aujourd’hui, des centaines de milliers d’enfants restavèk sans papiers d’identité existent en Haïti, plusieurs ont été cédés par leurs parents en espérant leur offrir une vie meilleure.

 

 

Dans ce mémoire, Jean-Robert Cadet raconte l’histoire navrante de sa jeunesse comme restavèk, de même que son ascension exaltante à la classe moyenne américaine. Il décrit avec émotion son existence d’un enfant indésirable qui « reste avec » une famille et dont les abus physiques et émotionnels furent ignorés par la société haïtienne. Il donne aussi des détails sur sa vie aux Etats-Unis où, malgré le racisme, il s’est inscrit à l’université, pour obtenir son diplôme de maîtrise et avoir du succès dans l’armée, dans les affaires et finalement dans l’enseignement….....

 

Bonne lecture,Linda

 

 

 

Notre sélection du mois !

 

MEMOIRE DE L’ESCLAVAGE  BULAMBBEMBA

Auteur Serge DIANTANTU

Editions CARAIB&EDITIONS 

 

 

« Face à la mortalité engendrée par la peste. Le besoin de main d’œuvre est crucial pour le Portugal qui possède une grande industrie de canne à sucre sur l’Ile de Madère. C’est la raison pour laquelle les esclaves ramenés par Diego Cao y seront acheminés. Après la découverte de l’Amérique, cette exploitation se développera sur le Nouveau Monde. C’est pour cela que naîtra le commerce triangulaire des esclaves sur le littoral atlantique qui déracinera des millions d’africains. »

Serge DIANTANTU

 

 

 

EN NAVIGUANT VERS LES INDES

Aueur Serge DIANTANTU

Editions CARAIB&EDITIONSt

 

 

« Le périple de Christophe Colomb a été autorisé par la famille royale d’Espagne environ deux semaines après la publication du décret d’Alhambra qui exige l’expulsion des juifs d’Espagne. Ce décret est rendu public le 31 mars 1492 par le roi catholique d’Espagne. Une ligne du décret précise ainsi : « nous avons décidé d’ordonner à tous les juifs, hommes et femmes de quitter nos royaumes et de ne jamais y retourner. A l’exception de ceux qui accepteront d’être baptisés, tous les autres devront quitter nos territoires à la date du 31 juillet 1492 et ne plus rentrer sous peine de mort et de confiscation de leurs biens ». Ce décret est resté officiellement en vigueur jusqu’en 1967 avant d’être abrogé par le ministre espagnol Manuel Fraga Iribarne ».

 

Serge DIANTANTU

 

L’EMBARQUEMENT DE BOIS D’EBENE

Auteur Serge DIANTANTU

Editions CARAIB&EDITIONS

 

 

« En 1503, onze années seulement après la découverte du Nouveau Monde, les Portugais organisent déjà le commerce des esclaves à grande échelle et la création de grandes plantations de canne à sucre en Amérique (cette industrie va vite s’étendre aux Antilles) pendant que les Espagnols se concentrent sur la recherche d’or et de pierres précieuses sur le nouveau continent. Cette migration forcée des Africains vers l’ouest dessine la deuxième des trois lignes qui composeront bientôt le tracé du commerce triangulaire. La traite des esclaves vers l’Amérique et les Antilles est née ».  A suivre…

Serge DIANTANTU

 



Calendrier
« Septembre 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930